Le Bureau

Droits des lycéens a un an !

Par droitsdeslyceens | Le 02/04/2016 | Dans La vie de l'association

Cela fait maintenant un an que Cléo Alduy, Mélina Champernaud, Loïc Le Morvan et moi-même avons fondé cette belle association qui a aujourd'hui pile 12 mois ! Depuis avril 2015, nous avons aidé des dizaines de lycéens, et accompagné des milliers d'autres. Pour l'occasion, voici une petite infographie réalisée par nos soins… joyeux anniversaire DL !

Infographie DL

La nouvelle équipe du Bureau

Par droitsdeslyceens | Le 17/11/2015 | Dans La vie de l'association

Huit mois après la fondation de l'association, il était temps de remanier l'équipe du Bureau, pour être plus fonctionnels, et intégrer de nouveaux adhérents. 

La nouvelle équipe présentée ci-dessous a été, conformément aux statuts, présentée par le Président et validée par les adhérents. 

Réaction à la proposition de Mme. Pécresse sur les tests de cannabis

Par droitsdeslyceens | Le 08/11/2015 | Dans Communiqués

Pecresse

 

Droits des lycéens a décidé aujourd’hui l’envoi d’une lettre à Madame Valérie Pécresse, candidate (L.R.) aux élections régionales d’Île-de-France, pour lui demander le retrait de sa proposition visant à instaurer un test salivaire obligatoire à l’intention de tous les lycéens de lycées approuvant cette mesure, celle-ci étant en contradiction avec plusieurs valeurs fondamentales d’un État de droit. Organisation ne prenant pas parti entre les différents courants politiques, Droits des lycéens estime tout de même qu’il est utile de rappeler :

  • que mettre en place des tests de dépistage du cannabis dans l’enceinte des établissements scolaires porte atteinte à la vie privée des lycéens, en ce qu’elle aurait comme conséquence un relevé régulier d’informa- tions personnelles extrêmement sensibles ;

  • que prévoir qu’un lycéen refusant de se soumettre au test se verrait attribuer d’office un contrôle positif viole gravement la présomption d’innocence.

En conséquence, Droits des lycéens demande à Madame Valérie Pécresse sinon le retrait, du moins la modification substantielle de sa proposition. 


Augustin Ruggieri devient Vice-Président

Par droitsdeslyceens | Le 20/09/2015 | Dans La vie de l'association

Les adhérents ont voté ! Il leur était proposé d'accepter ou non la nomination par Clément Baillon (Président) d'Augustin Ruggieri - membre de l'association depuis le 20 juin 2015 – au poste de Vice-Président, chargé de la page Facebook de l'association. Les résultats du vote – auquel ont participé 82 % des électeurs – sont assez explicites : 

Pour la nomination (% des votes exprimés) 93
Contre la nomination (% des votes exprimés) 0
Ne se prononce pas (% des votes exprimés) 7

 

Bienvenue à Augustin Ruggieri, qui rejoint donc les membres du Bureau !

La rentrée chaotique du lycée Richelieu de Rueil-Malmaison

Par droitsdeslyceens | Le 14/09/2015 | Dans Communiqués

Téléchargez le communiqué en cliquant ici.

« Droits des lycéens » a été informé par plusieurs élèves de nombreuses difficultés rencontrées à l’occasion de la rentrée scolaire de l’année 2015-2016 au lycée Richelieu de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). Ainsi, certains lycéens doivent assister à plusieurs cours en même temps, ce qui est physiquement impossible. D’autres ont vu leurs options – théâtre, arts-plastiques, italien,… – être placées au même moment qu’un autre cours. Devant ce problème, l’administration du lycée Richelieu aurait répondu : « c'est une option, vous êtes pas obligés de la présenter au bac donc vous n'êtes pas obligés de suivre ces cours [sic] ». De plus, des élèves de cet établissement se sont vu imposer des cours pendant leur pause déjeuner, si bien que les professeurs ont été obligés de les laisser manger en classe.
Enfin, « Droits des lycéens » a appris que ce jour, des élèves avaient formé un « blocus » devant le lycée Richelieu, et que plusieurs dizaines de professeurs avaient décidé d’exercer leur droit de grève, pour protester contre cette organisation de la rentrée scolaire.

« Droits des lycéens » suit attentivement la situation, et tient à rappeler que chaque élève a le droit de terminer sa scolarité dans les cours dans lesquels il a été admis, que l’établissement scolaire est dans l’obligation d’offrir un enseignement effectif, et donc un emploi du temps adapté aux élèves comme à l’équipe pédagogique, qu’en l’espèce de nombreux emplois du temps ne sont adaptés ni pour les lycéens, ni pour leurs professeurs. « Droits des lycéens » demande donc au lycée Richelieu de Rueil-Malmaison d’apporter les modifications nécessaires afin d’assurer une année scolaire apaisée à la communauté éducative de cette établissement, et une scolarité dans des conditions normales pour les élèves.

 

Le Bureau national

Communiqué également transmis au lycée Richelieu, et à l'Inspection d'Académie (DSDEN - 92).

 

La procédure en cas de fraude au bac

Par droitsdeslyceens | Le 21/06/2015 | Dans Communiqués

« Droits des lycéens » a été saisi par une élève suite à un incident survenu lors du baccalauréat d’histoire. D’après le témoignage de la lycéenne, les règles n’auraient pas été rappelées en début d’examen, et le surveillant lui aurait demandé de vider ses poches puis, constatant qu’elle avait sur elle son téléphone portable, l’aurait confisqué avant de l’amener en fin d’examen dans le bureau du chef d’établissement. Celui-ci lui aurait pris le téléphone puis consulté son historique de conversations ainsi que ses photographies malgré ses protestations. Enfin, il aurait refusé qu’elle lise le procès-verbal. 

À la lumière de ces informations, et compte tenu de la gravité du comportement d’agents de l’éducation nationale si celles-ci étaient vérifiées, « Droits des lycéens » tient à rappeler : 

  • Que si la fraude est grave et doit être réprimée, il n’en reste pas moins que dans un état de droit, tout le monde doit respecter les règlements et les lois,
  • Que les règles doivent être affichées et rappelées oralement en début d’examen, notamment l’obligation de mettre son téléphone portable éteint dans un sac ou une enveloppe prévue à cet effet ; 
  • Qu’en consultant les messages privés de l’élève sans son autorisation ou celle de ses parents si celle-ci devait être mineure, le chef d’établissement s’est rendu coupable d’une infraction réprimée par l’article 226-15 du code pénal disposant : « Le fait, commis de mauvaise foi, d'ouvrir, de supprimer, de retarder ou de détourner des correspondances arrivées ou non à destination et adressées à des tiers, ou d'en prendre frauduleusement connaissance, est puni d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d’amende » ;
  • Qu’il n’a pas non plus le droit de consulter ses photographies sans son autorisation ou celle de ses parents le cas échéant ; 
  • Que l’élève doit pouvoir lire le procès-verbal, car a la possibilité de le signer ou de refuser de le signer, comme le dispose l'article D334-27 du code de l’éducation  : « Dans tous les cas, le surveillant responsable de la salle dresse un procès-verbal contresigné par le ou les autres surveillants et par le ou les auteurs des faits. En cas de refus de contresigner, mention est portée au procès-verbal ». 

 

« Droits des lycéens » se tient à disposition des élèves si ceux-ci ont besoin d’informations, d’aide ou de conseils, notamment via son compte Twitter et son formulaire de contactLes pages du site sur le baccalauréat sont à leur disposition. 

 

Le Bureau national 

Découvrez l'équipe "Droits des lycéens" !

Par droitsdeslyceens | Le 12/05/2015 | Dans La vie de l'association

On communique avec vous sur Twitter, via le formulaire de contact, ou dans les commentaires sous les pages. On signe nos mails "Droits des lycéens", nos lettres "Le Bureau national"... Mais, en fait, qui sommes-nous ?
La page sur l'association avait déjà commencé à répondre à cette question... découvrez maintenant une nouvelle page présentant plus en détail l'équipe qui gère "Droits des lycéens" !

Vous pouvez d'ailleurs nous rejoindre en cliquant ici :)

"Pourquoi j'ai rejoint "Droits des lycéens"

Par droitsdeslyceens | Le 12/05/2015 | Dans Billets d'humeur

Adhe sion

Un billet de Mélina Champernaud, Vice-Présidente, qui explique pourquoi elle a souhaité faire partie de l'association : 

"Une nouvelle étape pour "Droits des Lycéens" en avril 2015 : la création de l'association.

Lorsque ce projet m'a été proposé par Clément Baillon, j'ai immédiatement adhéré à l'idée de me rendre utile dans la défense de cette cause primordiale pour notre société. En effet, le lycée ne doit pas être uniquement un lieu d'enseignement de matières telles que les langues, les sciences, l'histoire ou la littérature (bien qu'elles soient indispensables). Le lycée doit être un lieu où chaque élève peut apprendre à se conduire en citoyen. Or, qu'est-ce qu'un citoyen qui ignore ses droits ou qui ne sait comment les faire respecter ?

Les faire respecter, tel est l'objectif principal de "Droits des lycéens". Nous sommes là pour vous accompagner en cas de non-respect de vos droits et pour répondre à vos éventuelles interrogations. Vous pouvez nous contacter en cliquant ici

De plus, la création de l'association s'est accompagnée de la création du blog, blog qui sera alimenté de billets rédigés par les membres de l'association à propos de la vie scolaire dans sa généralité. "Droits des lycéens" n'est dorénavant plus qu'un site épluchant les textes juridiques, mais devient un site et une association de référence où chaque lycéen, professeur ou parent d'élève pourra s'investir et/ou s'informer sur la question des lycées dans leur diversité.

Nous espérons voir notre projet grandir, accueillir plus de membres, et ainsi aider de plus en plus de lycéens dans leur recherche d’une justice scolaire équitable et saineN'hésitez pas à adhérer !"